Visitez le réseau des sites de Pratico-Pratiques
Mon expérience de confinement à Occupation Double
/ 5

Mon expérience de confinement à Occupation Double

Le confinement ressemble très étrangement à notre expérience à Occupation Double. Encore avons-nous aujourd’hui accès à des divertissements et à des contacts extérieurs, ce qui rend le tout beaucoup moins intense. Cependant, je n’amoindris pas les défis d’une telle période, mais je souhaite partager mon expérience face à l’isolation durant notre parcours à OD afin de peut-être vous aider dans les prochaines semaines, voire les prochains mois.

Avant tout, il est important de ne pas tomber dans l’impression que tous les jours sont les mêmes. Il faut garder en tête une certaine forme de structure. Les fins de semaine demeurent des fins de semaine et les jours de semaine, des jours de semaine. Si vous aviez, par exemple, l’habitude de jouer au poker avec des amis le mardi soir, il est tout à fait possible de conserver cette habitude en ligne.

De notre côté, nous tentons de continuer notre partie de Dungeons & Dragons afin de ne pas perdre nos repères hebdomadaires. Inversement, si vous aviez l’habitude de souper en famille le dimanche soir, conservez cette tradition!

Lorsque nous étions à Occupation Double, dans la maison des gars, nous allions souvent, les jeudis, dans un restaurant sur le bord de la plage. C’était d’une certaine manière notre rendez-vous hebdomadaire qui nous permettait de garder une idée des jours et des semaines, tout en ayant la sensation, le temps d’un instant, d’être dans le vrai monde.

Il est également important de rester à l’affût des nouveautés afin de ne pas avoir l’impression de vivre dans une zone floue et étrange où l’extérieur n’existe pas. Tenez-vous au courant des avancées au Québec, oui, mais également partout à travers le globe. Il y a du positif, il ne suffit que de le trouver. Ne regardez pas trop au sud de la frontière pour l’instant, mais plutôt en Italie et en Espagne où le pire semble être derrière.

Si nous nous penchons davantage sur le quotidien, la chose principale est de conserver un horaire. Le mien ne change pas beaucoup de celui que j’avais avant, comme je travaille principalement de la maison, mais il est important de continuer. L’une de mes plus grandes erreurs à Occupation Double a été d’arrêter de me lever avec un cadran pour me forcer à aller m’entraîner. Je suis entré dans un cercle vicieux qui m’a tiré vers le bas et jusqu’au bord de la déprime.

Aujourd’hui, je mets mon cadran à 9 h (à noter que je ne suis pas vraiment matinal). Je me réveille et travaille sur Végane, mais pas plate! et sur le Studio SF jusqu’à 12 h, puis je dîne. J’écoute ensuite le point de presse quotidien du premier ministre avant d’aller courir de 12 à 20 km à l’extérieur beau temps, mauvais temps (en respectant la distanciation sociale, évidemment).

Je rentre ensuite chez moi pour une séance d’abdominaux avant de prendre ma douche et de travailler sur mon mémoire de maîtrise pour quelques heures. Ensuite, je mange et joue aux jeux vidéo ou écoute des séries jusqu’à ce que je me couche.

Cette routine me permet d’éviter de tomber dans la déprime et d’avoir l’impression de ne rien faire de mes journées. L’important est de trouver votre routine, et de la respecter, même si vous avez l’impression d’être en congé permanent!

En espérant que ces quelques conseils vous aideront à passer à travers les épreuves qui sont devant nous.

-PH



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *